Présentation de Vipassana

La Méditation Vipassana

Introduction

Vipassana, qui signifie voir les choses telles qu’elles sont réellement, est une des plus anciennes techniques de méditation de l’Inde. Elle a été redécouverte par le Bouddha Gautama il y a plus de 2500 ans qu’il a enseignée en tant que remède universel à des maux universels, c’est-à-dire un Art de Vivre.

Cette technique non sectaire vise à l’éradication totale des impuretés mentales et le bonheur suprême de la totale libération qui en résulte. Guérir, non pas seulement soigner les maladies physiques mais guérir l’homme de toutes ses souffrance en constitue le but.

Vipassana est un moyen de se transformer soi-même à travers l’observation de soi-même. Cela repose sur la relation profonde entre l’esprit et le corps, qui peut-être directement expérimentée par l’attention disciplinée portée aux sensations physiques qui constituent la vie du corps. Celles-ci agissent et conditionnent continuellement la vie de l’esprit et réciproquement. C’est ce voyage fondé sur l’observation, sur l’exploration des racines communes de l’esprit et du corps qui dissout les impuretés mentales, pour acquérir un esprit équilibré, rempli d’amour et de compassion.

Les lois scientifiques qui régissent nos pensées, émotions, jugements et sensations deviennent claires. A travers l’expérience directe, on comprend peu-à-peu comment chacun progresse ou régresse, comment chacun produit de la souffrance ou bien se libère de la souffrance. Il en résulte une vie plus consciente, plus lucide, avec plus de maîtrise et de paix.

La tradition

Depuis l’époque du Bouddha, Vipassana a été perpétué jusqu’à nos jours par une chaîne ininterrompue de professeurs. Bien qu’ Indien à l’origine, le présent professeur,de cette chaîne, Mr. S.N. Goenka, est né et a grandi en Birmanie (Myanmar). Il y eut la chance d’apprendre la technique de son professeur, Sayagyi U Ba Khin, qui était un haut fonctionnaire de l’état. Après avoir étudié avec son professeur pendant quatorze ans, Mr. Goenka revint en Inde et commença à enseigner en 1969. Depuis cette date, il a enseigné à des dizaines de milliers de personnes de toutes races et toutes religions, aussi bien en Orient qu’en Occident. En 1982, il nomma les premiers assistants-enseignants pour l’aider à faire face à la demande croissante de cours de Vipassana.

Les cours

La technique est enseignée à l’occasion de cours résidentiels de dix jours, pendant lesquels les participants observent un Code de Discipline établi, apprennent les bases de la méthode, et pratiquent suffisamment pour expérimenter ses résultats bénéfiques.

Le cours demande un travail soutenu et sérieux. Il y a trois phases à l’apprentissage. La première phase est de s’abstenir pendant la durée du cours de tuer, de voler, de s’abstenir de toute activité sexuelle, de mentir et de faire usage d’intoxicants. Ce code simple de conduite morale aide à calmer l’esprit, qui aurait sans cela été trop agité pour accomplir la tâche de s’observer soi-même.

L’étape suivante consiste à développer la maîtrise de l’esprit en apprenant à fixer son attention sur le flux continuellement changeant de la respiration qui entre et sort par les narines.

Le quatrième jour, l’esprit est plus calme et plus concentré, mieux à même d’entreprendre la pratique de Vipassana proprement dit : observer les sensations à travers le corps, comprendre leur nature, et développer l’équanimité en apprenant à ne pas y réagir.

Enfin, le dernier jour , les participants apprennent la méditation d’amour bienveillant ou de bonne volonté vis-à-vis de tous, dans laquelle la pureté développée pendant le cours est partagée avec tous les êtres.

La pratique dans son ensemble est réellement un entraînement mental. De la même façon que nous utilisons l’exercice physique pour améliorer notre santé physique, de même peut-on utiliser Vipassana pour développer un esprit sain.

Parce que cela s’est révélé très bénéfique, un soin particulier est mis pour préserver la technique dans sa forme originale, authentique. Elle n’est pas enseignée sur une base commerciale, mais au contraire offerte gratuitement. Personne qui soit impliqué dans l’ enseignement n’en reçoit quelque remunération matérielle que ce soit.

Il n’y a pas de tarification pour les cours, pas même pour couvrir le coût de la nourriture et du logement. Tous les frais sont couverts par des donations de ceux qui, ayant accompli un cours et expérimenté les bénéfices de Vipassana, désirent offrir à d’autres la même occasion.

Bien évidement, les résultats viennent graduellement par une pratique régulière. Il n’est pas réaliste d’attendre que tous les problèmes se résolvent en dix jours. Pendant cette période cependant, on peut apprendre l’essentiel de Vipassana de façon à pouvoir l’appliquer dans la vie quotidienne. Plus on pratique la technique, plus grande est la libération de la souffrance, et plus proche est le but final de la libération totale. Même dix jours peuvent procurer des résultats tangibles, des bénéfices visibles dans la vie quotidienne.

Toute personne sincère est la bienvenue à ces cours de Vipassana, pour faire l’essai par elle-même de la technique et pour en mesurer les bénéfices. Des cours Vipassana sont également conduits dans des prisons, avec un vif succès et de formidables bénéfices pour les prisonniers. Pour tous ceux qui en font l’essai Vipassana s’avèrera être un outil inestimable pour atteindre un bonheur véritable et le partager avec les autres.

Address

Vipassana Meditation Centre
153 Burnside Rd
RD3 Kaukapakapa, New Zealand 0873
Tel: +64 09 420 5319
Email: info@medini.dhamma.org